Les doigts qui rêvent

Les doigts qui rêvent

Depuis sa création en 1994, Les Doigts Qui Rêvent (LDQR), maison d’édition associative, offre le plus large choix d’albums tactiles illustrés. Destinés à tous les enfants et en particulier adaptés aux représentations des enfants aveugles et malvoyants ainsi qu’à leur entourage, tous ses ouvrages sont conçus pour répondre aux besoins d’accès à la lecture, à la culture, des enfants déficients visuel : intervention précoce, éducation tactile, scolaire, littérature de jeunesse, art.
Dans ses albums, le texte est transcrit en Braille et en gros caractères (corps 14) et les illustrations sont tactiles. Pour cela, LDQR développe des illustrations tactiles variées par leurs formes, leurs textures, leurs explorations, leurs manipulations. Toutes ces propositions naissent des ateliers avec les enfants, des retours d'expériences de terrains (professionnels du handicap visuel, parents) mais également de divers travaux de recherche sur la conception d'une image tactile qui est loin d'être une image visuelle mise en relief. En effet, pour être comprise par un enfant qui n'a jamais vu, cette image ne doit pas être juste un "coloriage tactile" d'une illustration conçue pour un enfant voyant. Il y a des codifications particulières à respecter.
Dans le rapport de va-et-vient entre le texte et l’illustration, binôme très précieux à la littérature de jeunesse, la dimension tactile des illustrations des albums Les Doigts Qui Rêvent est particulièrement précieuse pour tous les enfants et confère à ces illustrations une portée d’accessible universelle.
Le sens du toucher est le premier sens développé. Ensuite, en complément de la vue et de l’audition, le sens du toucher constituera la base des apprentissages. Les enfants, déficients visuels notamment, s’imprégneront des concepts, par l’exploration sensorielle. Ils pourront ensuite cheminer vers l’abstraction. De plus, par le soin apporté à la lisibilité du texte (police de caractère, corps agrandis), ses albums sont accessibles aux malvoyants mais aussi à des enfants ayant des troubles cognitifs, des troubles moteurs.
Dans le choix des titres à publier, LDQR alterne créations et adaptations. En choisissant d’adapter des auteurs  qui sont très présents dans les librairies, les bibliothèques et dans les écoles, quasi un « classique » des maternelles, LDQR permet à des enfants déficients visuels d’accéder à une culture commune avec les voyants. Exemple « Un livre » d’Hervé Tullet, « C’est moi le plus fort » de Mario Ramos (à paraître). Toutefois, il existe des créateurs d’illustrations tactiles, notamment repérés au travers du concours international d’illustrations tactiles Typho&Tactus animés par LDQR depuis 1998. Ces créateurs, qui mènent un travail remarquable, sont accompagnés par LDQR dans l’aboutissement  de leur savoir-faire et représentation de l’univers des déficients visuels. Exemple « Planète », « Sur le chemin de la maison », « Mini tactile B » (vient de paraître)…

LDQR conçoit également des jeux et outils pédagogiques multisensoriels accessibles et ou utiles pour sensibiliser au handicap visuel : kit de 6 lunettes de simulation aux cécités et malvoyances, tablette braille, jeu de cartes des sept familles, coffret sur la bande dessinée, etc. Enfin, LDQR a lancé il y a plus de 10 ans une collection dédiée aux cécités et aux malvoyance :"Corpus Tactilis". Composé à présent de plus de 50 titres, cette collection propose des expériences de terrain, des guides, des aides pratiques, mais aussi des travaux de recherche et des essais ou encore des rééditions de grands textes fondateurs qui parfois sont ainsi traduits pour la première fois en français.

Adresse

Les Doigts Qui Rêvent
11 bis rue des Novalles
BP 93 – F 21 240 TALANT

Tél : 03 80 59 22 88
Courriel : ldqr@wanadoo.fr
Site internet : Les Doigts qui rêvent
Directrice : Mme Sophie BLAIN-MARTEL

Logo Les Doigts qui revent