Conseil n°2 : fournir des contrastes adaptés et utiliser plusieurs éléments pour transmettre l’information

Résumé

Sur une page web, proposer des rapports de contraste élevés entre la couleur du texte et la couleur du fond (arrière-plan) sur lequel il est affiché, permet de s'assurer que la plupart des utilisateurs pourront lire l'information. Il convient donc de vérifier que les pages web respectent un rapport de contraste minimum pour tous les contenus textuels, qu'ils soient affichés dans la page ou présents dans une image.

Il est également nécessaire de vérifier que l'information n'est pas uniquement véhiculée par une couleur, une forme et une position particulière dans la page. En effet, tout utilisateur n'ayant pas accès à la couleur et/ou à la représentation spatiale sur un écran n'aura pas accès à ce type de contenu.

Il existe cependant un cas particulier où cette recommandation peut ne pas s'appliquer : lorsque les contrastes utilisés ne peuvent pas être modifiés comme pour les logos des entreprises par exemple.

Exemple

Dans un formulaire d'inscription en ligne, lorsque des données incorrectes sont saisies dans un champ obligatoire et que l'erreur qui en résulte est indiquée uniquement par de la couleur, l’utilisateur qui ne voit pas les couleurs perdra cette information (ie. un ou plusieurs champs en erreur).

Aussi, une information fournie par un autre moyen (du texte par exemple) viendra compléter l'indication donnée par la couleur pour la rendre accessible aux utilisateurs qui n'ont accès qu'au texte pour naviguer sur une page web.

Capture d'écran : dans ce formulaire d'identification, l'erreur de saisie est signalée à la fois par de la couleur (indication visuelle avec un liseret rouge autour du champ de saisie en erreur) ainsi que du texte.

Bénéfices pour l’internaute déficient visuel

  • Proposer des contrastes renforcés sur une page web bénéficie en premier lieu aux personnes malvoyantes mais aussi à tous les autres. Cela peut être le cas pour des utilisateurs qui sont situés loin de leur écran pour visualiser l'information, soumis à des reflets sur leur écran, etc...
  • Fournir un moyen complémentaire à la couleur pour transmettre une information va permettre par exemple aux personnes atteintes de daltonisme (vision altérée des couleurs) ou qui ne sont pas en mesure de distinguer les couleurs d’accéder à l’information.  

Boite à outils

Par exemple, l'outil Color Contrast Analyser (CCA) permet de tester le rapport de contraste entre le texte et l'arrière-plan. Le résultat est fourni par l'indication "Conforme/non conforme" au regard des recommandations internationales d'accessibilité numériques WCAG 2.1.
L'outil Color Contrast Analyser est téléchargeable gratuitement depuis le site de la société américaine The Paciello Group. Il est disponible en français pour Windows et MacOS.

Capture d'écran du logiciel Contrast Color Analyser