La Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France déçue de la politique de l'emploi du Gouvernement

La publication du projet de Loi de Finances (PLF) 2015 a une nouvelle fois été synonyme de désillusion pour l'ensemble des associations représentatives des personnes handicapées et notamment pour les associations signataires du Pacte pour l'Emploi en entreprises adaptées, dont la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France.

Pour la deuxième année consécutive, aucun financement supplémentaire n'est prévu pour la création d'emplois dans le secteur des entreprises adaptées, et ce contrairement aux engagements pris par le gouvernement. 

Cette mauvaise nouvelle pour l'ensemble des associations et personnes handicapées intervient au moment même où François Rebsamen, Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social a annoncé une ponction de 29 millions d'euros sur le budget 2015, 2016 et 2017 de l'AGEFIPH (l'association de gestion du fonds pour l'emploi des personnes handicapées) destiné à favoriser l'insertion professionnelle et le maintien dans l'emploi des personnes handicapées dans les entreprises privées. Rappelons que l'argent de l'AGEFIPH provient des contributions des entreprises afin d'oeuvrer concrètement pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Il est donc curieux que ce gouvernement qui fait aujourd'hui "les yeux doux" aux entreprises se serve des sommes affectées à un objet précis pour les "perdre" dans le budget général de l'Etat. Aujourd'hui, l'AGEFIPH est donc amené à réduire ses prestations destinées aux personnes handicapées alors que l'Etat se sert de manière éhontée dans "une caisse" qui ne lui appartient pas. Il faut noter enfin que cette pratique contestable est également appliquée au FIPHP (le fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique).

La loi du 10 juillet 2014 habilitant le gouvernement à recourir à une ordonnance pour redéfinir les modalités de mise en oeuvre du volet accessibilité de la loi du 11 février 2005 pour "l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" représentait déjà pourtant un véritable renoncement.

La Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France rappelle qu'aujourd'hui un aveugle sur deux est au chômage, une situation alarmante qui risque de s'aggraver si le gouvernement continue dans cette voie de démantèlement de la politique en faveur des personnes handicapées en France.

Contacts presse

Ana PEREIRA,
Responsable Communication
Téléphone : 01 44 42 91 96
Adresse mail :a.pereira@aveuglesdefrance.org

Léo LE BOURHIS, 
Chargé de Communication

Téléphone : 01 44 42 91 90
Adresse mail :l.lebourhis@aveuglesdefrance.org