Pré-projet d’Ordonnance relative à l’accessibilité : le compte n’y est pas pour la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France

Le projet d’ordonnance relative à l’accessibilité présenté aux diverses parties prenantes et au Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) par le Secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion le 19 juin représente une véritable déception pour la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France. Ce projet ne tient pas compte des engagements pris par le gouvernement lors des précédentes négociations de l’automne et l’hiver 2013-2014 qui avaient pourtant permis d’aboutir sur un certain nombre de consensus.

En l’état actuel, les décrets sont vidés de leur sens, ce qui fait de ce projet d’ordonnance une véritable tromperie. Parmi les points noirs, les bandes d’éveil de vigilance des escaliers des ERP (établissements recevant du public) connues par toutes les personnes déficientes visuelles ont été remplacées par la possibilité d’installer à la place un simple repère tactile, une aberration qui aura pour conséquences à l’avenir que des architectes pourront se satisfaire du minimum en la matière et apposer des repères qui n’en sont pas.

De la même manière, lors des négociations précédentes dîtes de « concertation », le gouvernement s’était engagé à mettre en place un dispositif de rappel du numéro des bâtiments à côté des cadres de porte. La Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France constate aujourd’hui avec regret qu’aucune apposition de la sorte n’est intégrée : aucune taille de caractère et de relief minimum ne sont indiqués et présentés, avec pour conséquences que ces signalétiques ne seront toujours pas lues par les personnes déficientes visuelles. La liste d’exemples de mise en danger ou de situations inconfortables pour les personnes déficientes visuelles pourrait encore être rallongée.

La Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France attend donc une réaction appropriée du gouvernement au sujet de ce projet d’ordonnances, de décrets et d’arrêtés et espère enfin qu’un texte réellement persuasif et contraignant voit le jour sans possibilité systématique de pouvoir déroger à la norme. L’accessibilité est un droit qui n’est toujours pas respecté après 2 lois inappliquées en 40 ans, et à ce titre, l’action et l’engagement de l’Etat en la matière sont donc aujourd’hui un préalable indispensable pour avancer vers une société plus juste et solidaire.

Contacts Presse

Ana PEREIRA,
Responsable Communication

Téléphone : 01 44 42 91 96 
Adresse mail  : a.pereira@aveuglesdefrance.org 

Léo LE BOURHIS,
Chargé de communication

Téléphone : 01 44 42 91 90 
Adresse mail : l.lebourhis@aveuglesdefrance.org

Documents à télécharger