Transcription de la vidéo « Comment accueillir les aveugles et malvoyants à l’hôpital ? »

Tous les jours, dans le cadre de notre travail, nous pouvons être amenés à accueillir des personnes déficientes visuelles. Leur Handicap peuvent être invisible et leurs troubles de la vision peuvent être très variés : vision périphérique, vision centrale, besoin de lumière, photophobie, vision trouble. Bien accueillir ces personnes en milieu hospitalier passe par quelques gestes simples, par quelques bonnes pratiques facile à adopter.

La première chose à faire est de parler avec la personne, pour mieux cerner son handicap et pour pouvoir lui apporter l’aider dont elle a besoin. Une personne malvoyante n’a pas besoin de canne, mais elle peut avoir besoin d’aide dès son arrivée.

Lorsque c’est possible, faites venir quelqu’un pour accompagner la personne. Une fois la personne installée en salle d’attente, pensez à la prévenir si son attente se prolonge. Et quand viendra son tour, peut-être qu’elle aura besoin que vous veniez la chercher pour la guider. Lors d’une consultation, quelque soit la spécialité, l’accueil d’une personne déficiente visuelle se fait en ayant à l’esprit quelques précautions simples : présentez-vous à la personne, effleurer sa main avant de la serrer, pour vous rendre en salle d’examen, proposez-lui votre bras ou votre épaule, expliquez-lui le trajet que vous allez emprunter.

Pendant l’examen, dites-lui très naturellement et à voix haute, les gestes que vous allez faire. Et après la consultation, vous pouvez envoyer les résultats par e-mail à la personne en les dactylographiant. Ils seront plus facilement consultables. Lorsqu’une personne malvoyante est hospitalisée, la personne référente du service est là pour aider l’équipe médicale à l’accueillir, en rappelant quelques petites gestes simples mais qui changent tout. Si possible l’installer dans la chambre la plus facile d’accès, lui poser quelques questions pour connaître son handicap visuel, lui faire visiter sa chambre pour qu’elle prenne ses repères, se présenter en entrant dans la chambre, lui faciliter son repas, éviter de déplacer ses affaires… En plus de ces quelques petites attentions, les personnes déficientes visuelles apprécient, lorsque c’est possible, que ce soit les mêmes personnes qui s’occupent d’elles.

Bien accueillir les personnes déficientes visuelles, c’est notre affaire à tous, nous, professionnels de santé. Leur parler, leur demander ce qu’elles souhaitent ou ce dont elles ont besoin, c’est la première chose à faire la plus simple et la plus humaine. Adopter en plus, les quelques petites habitudes que nous venons de voir est facile et peut énormément les aider.